Système politique canadien

Nous proposons ici une brève présentation de la vie politique canadienne. Les informations sont loin d’être exhaustives mais permettent de s’imprégner du fonctionnement des institutions canadiennes et des principaux partis politiques de la confédération.

Les institutions fédérales

La loi constitutionnelle en vigueur date de 1982 et permet à la fédération de changer de constitution sans l’aval du Parlement britannique. Le Canada est une démocratie parlementaire.

Le Chef de l’État est le monarque britannique qui est représenté par le Gouverneur Général du Canada. Le Chef de l’État est nommé par la Couronne britannique sous recommandation du Premier Ministre. Le Gouverneur est le chef des armées et demande au chef du premier parti politique de former un gouvernement.

Le Premier Ministre désigne les membres du Cabinet (exécutif) et du Sénat (chambre haute), les ambassadeurs, les présidents des sociétés d’état, les juges en chef de la Cour suprême du Canada. Il est le chef du gouvernement fédéral.
Les députés de la Chambre des Communes sont élus au suffrage universel au scrutin uninominal à un tour pour une durée de cinq ans.

Le Sénat est désigné par le Gouverneur Général sous proposition du Premier Ministre. Les sénateurs sont nommés à vie.

Les lois doivent être approuvées par les deux chambres du Parlement qui sont le Sénat et la Chambre des Communes.
Le pouvoir judiciaire qui assure la conformité constitutionnelle des lois est la Cour Suprême du Canada. Elle est constituée d’un président et de neuf juges, dont trois doivent provenir du Québec.

Nous remarquons que le régime canadien est profondément parlementaire. Par ailleurs, seuls les premiers partis sont représentés.

Les provinces et les institutions politiques du Québec

Le pouvoir fédéral est représenté dans chacune des dix provinces par des lieutenants-gouverneurs, nommés par le Gouverneur Général après la proposition du Premier Ministre. Chaque province comporte une assemblée législative et un Premier ministre qui est le chef de la province.

L’Assemblée nationale du Québec comporte 125 membres élus au suffrage universel pour une durée de cinq ans.
Les pouvoirs exclusifs des provinces sont notamment : la santé, l’éducation et le bien-être de l’enfant. Certains pouvoirs sont partagés comme la justice, la police, la culture, la fiscalité et l’environnement. En revanche, d’autres pouvoirs sont de la compétence exclusive du gouvernement fédéral : la défense, la politique étrangère, et la politique économique.

Les partis politiques canadiens

Nouveau Parti Démocratique

Le NPD est le parti frère du Parti socialiste français, étant membre de l’Internationale Socialiste. Son orientation est sociale-démocrate et ses origines historiques sont syndicales. Depuis sa création en 1961, ce parti de gauche n’a jamais gouverné au niveau fédéral.
Parti Libéral
Il s’agit du principal parti politique canadien du XXe siècle.
Historiquement, il s’agissait du parti politique canadien qui prônait le libre-échange au XIXe siècle avec les voisins américains. Contrairement au parti conservateur, ce parti a longtemps lutté pour une plus grande indépendance de la couronne britannique.
Pour le situer politiquement nous pouvons simplifier en affirmant que les libéraux sont au centre-droit de l’échiquier politique.

 

Parti Conservateur

Pour simplifier, ce parti est la transposition du parti conservateur en Grande-Bretagne. Économiquement, il est clairement libéral et d’un point de vue moral, il est conservateur. Les valeurs de la famille et du travail sont les piliers de ce parti.

 

Le Bloc Québécois

Il s’agit d’un parti que nous pourrions qualifier de social-démocrate mais qui défend les seuls intérêts du Québec. Remarquons qu’un tel parti serait probablement considéré inconstitutionnel à l’Assemblée nationale (en France). En effet, même si nos députés sont élus localement, ils sont supposés, constitutionnellement, représenter les intérêts de tout le peuple français. L’existence surprenante de ce parti est une particularité de ce régime parlementaire. Il ne faut pas confondre le Parti Québécois qui siège à l’Assemblée Nationale du Québec au Bloc qui est un parti au niveau fédéral. Sa spécificité est qu’il ne se présente que dans des circonscriptions du Québec, il ne pourrait donc jamais gouverner à Ottawa, à cause de la démographie.